Archives

L’antidote de la méfiance

L’antidote de la méfiance

Hier en marchant dans la rue, une femme a lancé vers moi un regard sombre. Son visage injuriait quiconque osait la regarder. Elle était peut-être angoissée,  en colère de tristesse, elle était peut-être en deuil. Je ne connaîtrai probablement jamais son histoire.

Nos regards se sont rencontrés, nos corps se sont frôlés sur le trottoir, chacune allant dans une direction opposée. Je n’ai pas pu m’empêcher de retourner la tête. Elle s’était retournée elle-aussi. Nous nous sommes vues. J’étais un peu sur mes gardes, Je lui ai quand même souri. J’ai vu ses yeux s’adoucir. J’ai senti mon cœur se détendre.

En continuant mon chemin, j’ai pensé que nous sommes 7 milliards d’humains sur la planète. 7 milliards de personnes qui émettent des émotions, transmettent des états d’esprit et captent des énergies qui flottent autour de nous en permanence. Nous créons l’ambiance que nous respirons nuits et jours. Et cette ambiance est tout aussi invisible en apparence que l’oxygène que nous respirons et le C02 que nous expirons. Nous savons tous que l’oxygène est partout même si on ne la voit pas. Nous le savons parce que nous avons appris à l’école que sans oxygène notre corps meurt. Notre corps respire automatiquement, nous n’y pensons pas, c’est une mécanique spontanée. Est-il possible que nous transmettions et recevions des émotions, des états d’esprits et des sentiments spontanément ?

Nous savons que c’est le cas. Nous savons que le non-dit est parfois tout aussi puissant que des paroles. Nous reconnaissons les différents silences parce qu’ils sont chargés d’émotions et de sentiments spécifiques. Un silence d’enterrement n’est pas un silence de joie contenue. Un silence de défiance n’est pas un silence de recueillement.

Comment repérons-nous avec autant de facilité la haine, la violence, la honte, les remords, la colère, la tristesse, l’acrimonie, l’agressivité, l’amertume, l’animosité, l’antipathie, la cruauté, le dédain, la désobligeance, la dureté, la froideur, la condescendance, l’hostilité, la méchanceté ?

Il n’y a pas de réponse unique à une question aussi complexe mais je constate que nous sommes entraînés à les percevoir via les médias, la télé, les réseaux de divertissement, les journaux etc. Nous en avons pris l’habitude tout simplement. (…)  À la longue, nous sommes devenus méfiants vis-à-vis notre propre humanité. Nous avons perdu de vue notre humilité.  Nous cultivons la peur.  Elle reflète une crainte de découvrir en chacun de nous  une sensibilité et une vulnérabilité impopulaires.   L’altruisme, l’amabilité, l’amitié, la bienfaisance, le bon accueil, le bon vouloir, la bonne volonté, la bonté, la clémence, le cœur, la compréhension, la cordialité, le dévouement, la douceur, l’empathie, la générosité, la gentillesse, la grâce, l’honnêteté, l’humanité, l’indulgence, l’ouverture d’esprit, la prévenance, la sympathie ou la tolérance bâtissent de la compassion. Ces valeurs, ces petits gestes quotidiens métamorphosent justement l’ambiance que nous créons jours et nuits.

 

L’antidote de la méfiance est la compassion,

elle facilite un regard bienveillant vis-à-vis soi-même et envers les autres.

 

Bâtisseures de Bienveillance.

Un remède puissant pour décrasser l’humeur

Un remède puissant pour décrasser l’humeur

Nous sommes atteints d’une désillusion collective,
nous devons agir différemment.

    • Vous vous sentez  impuissants devant votre vie ?
    • Vous vous sentez de moins en moins concernés par la violence, les guerres, les morts, la malchance des autres ?
    • Vous vous sentez démunis et convaincus qu’il est impossible d’y changer quoi que ce soit ?
    • Vous avez cessé de rêver à un monde meilleur ? Vous ne croyez pas que votre vie peut devenir fantastique ?
    • Vous n’avez plus envie de vous lever ? Ni de vous coucher?

 

La Bienveillance est un remède efficace pour élever notre niveau d’énergie et pour rappeler à notre conscience de simples vérités que nous avons oublié.
Nous sommes avant toute chose des êtres humains, tous identiques, fabriqués selon le même gabarit. La réconciliation avec soi-même et avec les autres est possible.

Nelson Mandela a utilisé cette puissante vision pour réconcilier l’Afrique du Sud.
Gandhi en parlait abondement. Jésus de Nazareth, Mère Thérésa, Boudha. et la liste est bien plus longue.

Changer votre perspective
Connectez-vous à la gratitude
Chaque geste bienveillant améliorera votre état de santé général
Relevez le Défi Bienveillance!
C’est gratuit.
Une mission bienveillante par jour…
Parce que changer le monde, c’est pas plus simple que ça!

Vous en doutez réellement?
Vous cherchez l’arnaque?
Osez changer d’idée

5 effets secondaires

5 effets secondaires

5 effets secondaires de la bienveillance.

Mise en garde concernant la pratique régulière de la bienveillance, les dernières études démontrent des risques plus élevés de mieux-être, de bouffées de satisfaction, de montée de chaleur humaine.

    • Augmentez à 100% votre énergie positive et votre vitalité
    • Améliorez votre qualité de vie.
    • Un impact positif dans votre vie et dans la vie des autres.
    • Un état d’esprit plus serein.
    • Rallumez les éteignoirs.

 

Mais n’ayez crainte, en relevant le défi Bienveillance, vous êtes entre de bonnes mains! Nous avons tous prévus pour vous soutenir durant cette dure dure épreuve!

Inscrivez-vous !  

 

Losing tracks

Losing tracks

As entrepreneurs, losing tracks or nuts happens to most of us once in a while but on a very regular basis. I must say I’m gifted in this peculiar sphere of the home business entrepreneur lifestyle.  I just caught myself in a totally locked and loaded state of mind about productive tools I don’t really need right now. Do you see what I mean?
I’m building a brand new community of people willing to feel happier healthier and unstuck, ready to give back, share their love and design better lifestyles. There are 2 or 3 productive tools I’m using to make that happen:

CoSchedule to manage and support the content I want to share on my blogs and on social media. As a matter of fact I’m saving a tone of time with CoSchedule and I’m just scratching the surface.  I can schedule and structure easily my content  Invite partners to write and be part of a team. Mix media contents, control the quality of titles and have a quick look on the analytics.

Mailchimp for the automation of my blog’s releases, of my newsletters to my new clients and partners, and to manage the opt-in offers. I also use ASANA tasks planner to stay focused on my daily planning. Surely I’m building a website and I will SEO my way in with the Google tools. For now, I do not need any of the absolutely incredible power apps to help me out. I am building a community, simple and clear. I want to use smart automation tools to welcome the newbies in my world. That’s it. I want to follow up with my people and friends and serve them to the best of knowledge.

Losing sight of our very basic needs is so easy.

Here is the unrated version. I was already there. Not here. Over there. It’s good to be in the vision, to see the magnificent results and the better life we are creating except when it becomes a sneaky overwhelming storm of hidden emotions out of control from the inside out. Yeap I just wrote that. Rest assured I am a nutcase with a plan and I am not crazier than the average entrepreneurs climbing their upper limits on their knees if they have to. I’m escaping reality once in a while but on a very regular basis. The primordial lesson is learning to head back to the arena, no matter what.

Getting back on track is a national sport in the entrepreneurial arena.

Locked and loaded on productivity tools or anything else and meanwhile in the background of our mind, there is a tiny tiny tiny voice trying to take the stand and speak out about a lack of sleep, a lack of meditation time, a serious rebuff about taking the day off, cleaning the house, going for a walk and feeling the whole Mood unwinding. Why do we do that to ourselves?

 

APPRECIATING YOUR BASIC DIGNITY

’’When you appreciate yourself, you realize that you don’t have to feel wretched or condemned. You don’t have to artificially puff yourself up, either. You discover your basic dignity, which comes along with gentleness. You have always possessed this, but you may never have recognized it before.’’
Teachings by Chögyam Trungpa Rinpoche by Shambhala Publications.

Is this reflecting on you ? Are you smiling ? I hope so.

How to feel good, crazy, unreasonable and brave

How to feel good, crazy, unreasonable and brave

Isn’t true that we all want to feel good, crazy, unreasonable and brave ?  You don’t think so? Let me prove you wrong.  You want to feel amazing but you won’t remember how…meaning you don’t have time to think about this, you’re way too busy struggling with the ends of the months,  you feel tired when you wake up, never feeling top shape ? Am I closer to your truth ?  You want to feel free but you don’t believe it is allowed nor possible ?  Why is that?  Do you believe that feeling amazing and free to live the lifestyle you want has a cost ? Do you believe that feeling good about what you do every single day of your life is unattainable ? I was thinking exactly the same 5  years ago but I changed my mind about my self and about who I really wanted to feel like every day.

How to feel good, crazy, unreasonable and brave is quite surprising.

Here  it is plain and simple. You have to be YOU.  Simply being you every day is what makes you feel alive. Now am I suggesting that we all leave our day jobs ? Sell everything we own and abandon our responsibilities and  our commitments to others ?  No I am not. I’m saying it is possible to create one day at the time the lifestyle we really crave for.

A good friend of mine got me on that path 12 years ago, as I was whining my guts out about how the world was unfair, how society sucked and how much of a victim I was in all of this; that day, Mimi  disrupted my mindset by cutting me off with a smile and saying:  I live the life I lead and I lead the life I live.

To this day I remember how strange that felt. From that point in my life,  I knew there was a cost attached to not being the best version of my self  everyday. The price was anger, self pity, victimization, powerlessness.

Sure it took me some time and commitment to change my mindset,  to focus solely on my destination, to lead my life with faith in the midst of the detours on the itinerary I designed.

It is worthwhile. I learned to feel good about the life I choose, to be crazy enough to change my mind, to be unreasonable and follow my intuitions and finally to feel  brave enough to keep my grounds in adversity.

Stay tune. Subscribe to the newsletter. I will give you tips to change your mind about yourself.